Histoire idéale de la Mode Contemporaine : 2ème volet !

Une exposition remarquable aux Arts Décoratifs !


Que vous ayez manqué ou non, la première partie de cette histoire idéale portant sur la mode des années 80-90, filez dans ce paradis enchanteresque découvrir les plus belles créations de haute couture de la fin de notre temps. Nous en méconnaissons trop souvent certains pour s’en priver !

De l’école belge d’Anvers avec Martin Margiela, Dries Van Noten aux créateurs japonais à l’instar de Issey Myake, Yohji Yamamoto, Comme des Garçons en passant par la mode conceptuelle et onirique de Hussein Chalayan, Viktor & Rolf et Alexander McQueen, sans oublier John Galliano pour Givenchy et Dior, Karl Lagarfeld pour Chanel, Nicolas Ghesquière pour Balenciaga, et enfin Alber Elbaz pour Lanvin : bref, vous l’aurez compris, il y en a pour tous les goûts !

Pourtant, l’exposition ne prétent pas être exhaustive[1] mais elle a le mérite d’apporter une bonne vue d’ensemble sur les influences majeures qui ont marqué les deux dernières décennies. On découvre ainsi les différents univers des créateurs qui ont suivi l’époque de la mode joyeuse et colorée des années 80 avec Castelbajac et Jean-Paul Gaultier.

Si les années 90 révèlent une certaine hétérogénéité des tendances, les années 2000 compte tenu des événements mondiaux s’ouvrent sur une note plus épurée, voire plus poétique… La mode entre dans une nouvelle ère, une mouvance moins tapageuse, plus expérimentale.

L’iconoclaste Martin Margiela tranche avec son goût pour la déconstruction. Il ironise le vêtement et fait défiler ses mannequins avec un bandeau noir sur les yeux. Il voue un véritable culte pour l’anonymat et se joue des conventions comme Rei Kawakubo (sous la griffe « Comme des garçons ») dont les créations vestimentaires s’apparentent plus à des oeuvres d’arts. Quoi de plus surprenant que sa collection « à bosse » qui déforme délibérément les corps ! Son élève Junya Watanabe s’affirme également avec des collections touchantes, techniquement complexes mais baignées de légèreté et de délicatesse (cf. défilé de 2003 avec ses « robes parachutes »). Issey Miyake joue également avec le tissu en élaborant de véritables « sculptures de textile ».

Helmut Lang et Muccia Prada s’affirment par leur minimalisme, emprunt de simplicité et de sobriété. A l’inverse, John Galliano contraste avec ses excès de matières et l’exhubérance de ses robes portées par des femmes hautes en couleurs. Nicolas Ghesquière reprend en 2001 la maison Balenciaga, fermée en 1968 par son créateur et s’oriente vers un style mêlant romantisme et futurisme.

Mention spéciale pour le fabuleux défilé de Alexander McQueen collection printemps-été 2004 (cf. photo ci-dessous) qui m’a littéralement fasciné puisque je l’ai regardé dans son intégralité les yeux grand ouverts (environ 30 mn). Ce pastiche de « On achève bien les chevaux » est un véritable spectacle (chorégraphie de Michael Clark), dans la tradition des shows médiatiques à la Thierry Mugler, qui met en scène une troupe de danseurs et de mannequins à la limite de l’épuisement. Tout simplement poignant !


[1] 150 modèles sélectionnées parmi les collections les plus emblématiques

A découvrir également pour compléter votre soif d’apprendre :

Le livre à l’origine de la rétrospective « Histoire Idéale de la Mode Contemporaine » de Olivier Saillard (commissaire de l’exposition) , un petit bijou qui entend vous offrir « les plus beaux défilés de 1971 à nos jours » à travers de larges photos sur papier glacé. Un délice !

Publicités

À propos de Pauline Weber

Tribulations intimes au coeur de mes passions : l'art, la mode, la beauté, la littérature, la gastronomie et les voyages. Au gré de mon inspiration et des influences de la sphère créative, je vous livre ici mon agenda esthétique et culturel. « La peinture c’est comme une fenêtre à travers laquelle on pourrait s’envoler vers un autre monde » Chagall

Un commentaire

  1. Pingback: Madame Grès, quand couture rime avec sculpture | Théâtre de la Création

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :