Je suis une Fille Emojis

La fin du printemps s’annonce pluvieuse 🌨☔️, l’été n’en finit plus d’arriver alors on scrute heure par heure la météo sur les écrans de nos smartphone dans l’espoir d’attraper au vol le moindre rayon de soleil ☀️. Nos humeurs en prennent parfois un coup et pour retranscrire à foison ces émotions subtiles, rien de tel que scander nos messages d’Emoji 😍😜 et de les détourner à notre guise !

Vivent les Emojis !

Pour ce numéro mai-juin 2016, Paulette part donc à la découverte de ce nouveau langage digital 😋😋qui n’en finit plus de se développer et de nous happer au quotidien pour notre plus grand bonheur🙈.

Découvrez ici un aperçu des bla-bla du moment avec à la clé une jolie découverte : Chris Uphues @chrisuphues 💜💛💚💙❤️

Paulette_N27_16.jpg

Paulette_N27_20

Et parce que le monde de l’art n’échappe à cette frénésie tout droit venu de Japon 🇯🇵, voici un portfolio 🎨 décalé et haut en couleurs ! 👌🏻😱

Paulette_N27Double_39

Paulette_N27Double_40

Belle lecture les Paulette !

 

Et n’oubliez pas notre collaboration avec Habit Cactus. Des patchs Emoji en vente ici !

🎍

 

Je suis une Fille Spaghetti 

Je ne sais pas vous mais pour ma part, la fin de l’hiver se fait longue et je rêve déjà de mes étés inscouciants entre les Cinque Terre, la Toscane et Venise. Étant Niçoise d’origine (qui est à mon sens la plus italienne des villes françaises), mon cœur bat inlassablement au rythme de l’Italie.

D’ailleurs, quand je pars en vadrouille sur le pourtour méditerranéen,  j’y passe au moins la moitié de mon temps au risque de bouder la Provence… Il faut dire que la pasta (alla vogole) è molto buona, la pizza deliziosa (et à prix décent) et la milanesa à tomber (c’est mal pour la végétarienne contrariée que je suis)… Sans parler de l’art et de la mode. Je ne développerai pas ici sinon je risque de m’egarer.

Tout ça pour vous dire que si vous voulez mettre un soupçon de chaleur et de sauce tomate dans votre cœur, le dernier numéro de Paulette saura vous combler à mille pour-cent. Il faut dire qu’on a mis les bouchées doubles 🍝🍝🍝🍝

Pour ce 27ème numéro, je vous emmène dans la rubrique blabla voir Bettina Rheims à la MEP avec Monica Belluci en sexy mama italiana.


Et je vous invite également à la découverte d’une pratique en plein renouveau emplie de sensualité : la céramique 🤗

Belle lecture les Paulette 🇮🇹🇮🇹🇮🇹🇮🇹



Qu’est-ce qu’être blogueuse mode en 2016 ? Pub vs analyse : deux stratégies de « personal branding »

Minny Hoche

LFW SS2015 day 1, London Fashionweek, camille charrière Pernille Teisbaek LFW SS2015 Camille Charrière & Pernille Teisbaek – http://aloveisblind.com/tag/camille-charriere/

Dans le métier de blogueuse d’aujourd’hui, il faut bien distinguer deux choses différentes : il y a des filles qui font un travail qui relève de la pub et il y a celles qui font un travail journalistique et qui ne sont pas rémunérées ou peu, comme l’expliquait récemment Caroline de Maigret, dans un article des Inrocks (ici). A cette dernière de poursuivre : « Betty Autier est une mannequin-internet […]. Elle s’est brandée elle-même, alors que moi quand j’ai commencé en tant que mannequin, je dépendais de médias et d’agences. Betty est sa propre agence de mannequin, elle est sa propre paparazzi. » A cette catégorie de blogueuses, appartiennent Jeanne Damas, Camille Charrière, Pernille Teisbaek ou encore la star du milieu Chiara Ferragni. Les deux premières sont françaises. Camille Charrière compte 410k d’abonnés sur sa page Instagram, presque autant que…

Voir l’article original 1 343 mots de plus

Je suis une Fille Tout Schuss

Cette année, la neige s’est faite désirer plus que de raison. On a eu beau l’attendre au pied du sapin, elle n’a montré son éclatante blancheur qu’à l’aube de 2016. Quelle déception !

Heureusement, Paulette a pensé à tout et nous en met plein la vue en matière de plaisirs hivernaux. C’est sur, la fois prochaine, on ne nous y reprendra plus sur les pistes ;)

Pour ce numéro 25, je vous invite dans l’univers de Samuel Eckert, artiste-illustrateur de talent. Attention, ce jeune trublion a plus d’un tour dans son sac !

Belle lecture les Paulette !

 

Paulette_N25d_41 Paulette_N25d_42

 

Je suis une Fille Confettis

Dans ce nouveau numéro, notre Paulette affronte la grisaille à coup de paillettes et de confettis. Rien ne l’arrête de jour comme de nuit car la vie est une fête !

Découvrez notre cover-girl tout sourire et couronnée de sa perruque rose barbe-à-papa so Closer.

Au programme, un blabla art pailleté entre John Arlmeder, Tré Resing et Hannah Altman.

Paulette_N24_022

 

Une rencontre avec Sara Rainoldi, jeune peintre porteña qui lie l’art et de la mode du bout de son pinceau coloré.

Paulette_N24d_39

Paulette_N24d_40

Paulette_N24d_41

 

Une enquête dans les arcanes de la fête avec de nombreux témoignages entre la nuit parisienne, le Berghain, Venise, Coachella, Burning Man, le Bal des Princesses… Quand sortir devient un mode de vie : vous n’êtes pas au bout de vos surprises !

Paulette_N24d_36

Paulette_N24d_37

Paulette_N24d_38

Enfin, je me suis prêtée au jeu de l’interview en ouvrant les portes de mon dressing sous l’oeil de mon frère photographe Julien Weber.

Paulette_N24d_19

Paulette_N24d_20

L’hiver sera coloré ou ne sera pas !

Belle lecture les Paulette <3

Je suis une Fille Salopette

Paulette Numéro 23

C’est la rentrée !

Alors pas de question de se décourager ou de faire la tête (la fête ?!)

Dans ce  nouveau numéro, on vous montre à quel point Paulette est une fille qui ne recule devant rien. Loin de se décourager à la moindre difficulté, planter un clou ne lui fait pas peur car oui elle sait se débrouiller seule !

« Je n’ai besoin de personne en Harley Davidson »

Pour ce numéro très seventies, Paulette est un brin garçonne mais fidèle à ses convictions féministes féminines.

Pour ma part, je vous emmène en Vendée à la rencontre de l’Atelier Bingo, un tandem de choc qui créé du bout de leurs ciseaux magiques.

Atelier Bingo La fabrique des images
Atelier Bingo
La fabrique des images
Atelier Bingo ou l'art du papier découpé
Atelier Bingo ou l’art du papier découpé

Belle lecture !

Paola Pivi n’a pas peur de la démesure

Paola Pivi, "Ok, you are better than me, so what?" 2013, Photo: Guillaume Ziccarelli, Courtesy Galerie Perrotin
Paola Pivi, « Ok, you are better than me, so what? » 2013, Photo: Guillaume Ziccarelli, Courtesy Galerie Perrotin

De grands ours à plumes colorées, une pizza oversize, un avion à bascule, des performances qui mêlent éléments improbables à l’image d’un léopard traversant une forêt de tasses de capuccino factice ou encore un alligator plongé dans la crème chantilly… difficile de passer à côté du travail de Paola Pivi. Si son nom n’est pas gravé dans votre mémoire, ses œuvres vous parleront certainement, soit parce qu’elles auront incontestablement accroché votre regard, soit parce qu’elles feront tout simplement appel à votre instinct.

Et l’instinct, c’est bien ce qui anime l’artiste, la pousse à produire et à vivre son art pleinement. « Ingénieur de formation et professeur d’aérobic à mes débuts, il n’y a pas eu d’art dans ma vie avant mes 23 ans. Pourtant, c’est quelque chose qui était bien à l’intérieur de moi. »

Paola Pivi,"Pizza" 1998, Courtesy Galerie Perrotin
Paola Pivi, »Pizza » 1998, Courtesy Galerie Perrotin

Loin d’une explication rationnelle du pourquoi du comment à laquelle je m’attache obstinément à percer le mystère en décortiquant ses œuvres, Paola Pivi tend vers un au-delà qui nous rappelle à notre humanité. « Je n’ai pas vraiment de mots pour cela car nous sommes plutôt dans le registre du contemplatif. Bien souvent, mes œuvres sont la résultante d’une vision qui se produit dans mon esprit et que je décide ensuite de produire. J’ai mes idées et je les exécute, ce qui s’avère somme toute très excitant. »

Paola Pivi, "How I Roll" 2012, Photo: Attilio Maranzano, Courtesy Galerie Perrotin
Paola Pivi, « How I Roll » 2012, Photo: Attilio Maranzano, Courtesy Galerie Perrotin

En composant son art avec des animaux, des personnes ou encore des objets de la vie quotidienne a priori banals, Paola Pivi le charge d’une grande poésie visuelle et d’un soupçon énigmatique. Éclectiques, ses œuvres ont la particularité d’éveiller à l’unisson notre curiosité.

Pris aux mains d’interrogations intempestives, nous ne pouvons nous empêcher de dérouler le fil d’une histoire et d’en essaimer les suppositions. Que font ces chevaux juchés sur le 1er étage de la Tour Eiffel ? Comment sont-ils montés jusqu’ici ? Tenté de répondre « par l’ascenseur » tout simplement, l’emblème parisien semble être devenu leur environnement naturel. De cette situation en apparence incongrue, ils en ressortent plutôt sereins voir tout simplement biens, comme plongés au beau milieu d’un terrain de jeu propice à la découverte.

Paola Pivi, "Yee-Haw (horse)" 2015, Photo: Hugo Glendinning, Courtesy Galerie Perrotin
Paola Pivi, « Yee-Haw (horse) » 2015, Photo: Hugo Glendinning, Courtesy Galerie Perrotin

Projet à l’envergure folle, « Yee-Haw » est né d’une rencontre avec Virginie Coupérie-Eiffel, cavalière et championne de France. Pour cette deuxième édition du Longines Paris Eiffel Jumping, l’arrière petite fille de Gustave Eiffel a invité l’artiste italienne à réaliser l’affiche de l ‘événement qui a eu lieu du 3 au 05 juillet dernier. Imaginé sous l’absence sourde des cow-boys, le résultant de la performance est immortalisé par une série de cinq photographies exposées jusqu’ au 1er août prochain dans l’espace Saint-Claude de la Galerie Perrotin. Amateur d’art empli d’amour pour l’univers équestre, vous savez maintenant ce qu’il vous reste à faire !

Paola Pivi,"Yee-Haw" 2015, Photo: Hugo Glendinning, Courtesy Galerie Perrotin
Paola Pivi, »Yee-Haw » 2015, Photo: Hugo Glendinning, Courtesy Galerie Perrotin

Je suis une Fille Lait Fraise

Paulette n°22

Numéro Spécial Eté

 

Les couleurs pastels sont à l’honneur.
Au programme, une déferlante de tonalités roses qui vont vous donner envie prendre le large vers les bords de mer, une glace à la main.

Ce mois-ci, je vous emmène à la rencontre de Petra Collins et de son collectif ultra-féminin The Ardorous.

Paulette_N22_39Découvrez également son ouvrage Babe mais aussi Mayan Toledano et sa marque Its Me and You.

Paulette_N22_40

Pour couronner le tout, je vous livre ma petite enquête sur l’expansion des foires d’art contenporain dans le monde.

Capture d’écran 2015-06-29 à 13.52.38

 

Paulette_N22_13.jp

Bonne lecture les Paulette !

Je suis une Fille Bijou

Paulette n°21

Numéro Spécial Bijoux

Découvrez la couverture toute dorée du dernier Paulette.

N’ayez pas peur de briller de mille feux !

A cette occasion, j’ai le plaisir de vous faire part de ma dernière contribution pour le magazine, un interview croisé de deux artistes brillantes de talents : Pleunie Buyink et Pae White.

Bonne lecture !

Portfolio Pauline Weber 1 Portfolio Pauline Weber 2

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :